Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'événement tant attendu a enfin vu le jour, placé sur le thème « l’industrie pétrolière congolaise : Défis et perspectives », la Conférence Internationale et Expositions sur les Hydrocarbures 3ème édition s’inscrit dans le cadre de la recherche des investissement au Congo Brazzaville pour les perspectives 2018. Un événement tend attendu qui a enfin vu le jour ce 24 avril 2017 au Palais des Congrès de Brazzaville sous le patronage du Premier Ministre et Chef du Gouvernement Monsieur Clément MOUAMBA. Une cérémonie riche en sons et en couleurs organisé par Ametrade, un assermenté en la matière. Pendant ces assises qui durant trois jours les participants traiteront des thèmes portant sur le nouveau Code du pétrole ; champs matures et possibilités d’intégration de nouveaux groupes contractuels ; création de richesse sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique ; principales activités, mises à jour et plans d’expansion futurs ; financement du développement des hydrocarbures en République du Congo ; établissement d’une industrie solide du gaz ; activités en aval, infrastructures et opportunités alignées et, le développement de la technologie du pétrole et du gaz. Dans son discours de circonstance, le Directeur général de Total E&P Congo, Pierre JESSUA, a rappelé que malgré une remontée significative du prix du baril, qui est passé de moins de 30 dollars en 2016 à plus de 55 dollars en janvier 2017, il y a encore des incertitudes pour l’industrie pétrolière et gazière cette année. Toutefois, pour lui, cette situation ne devrait pas être considérée comme une crise, mais plutôt comme une mutation durable et profonde de l’industrie pétrolière.

 

Monsieur Jean-Marc Thystère Tchicaya, le Ministre congolais des Hydrocarbures a dit que" la production pétrolière du pays est sur une tendance haussière. De 232.000 barils par jour en 2016, elle est passée à 282.000 barils par jour en 2017. Les réserves de près de 1,7 milliards de barils par jour prouvées sur les 25 années à venir seront assurée".

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement du Congo a expliqué qu'." en République du Congo, le pétrole reste encore le principal moteur de l’économie nationale tant au niveau des recettes publiques que des exportations sans oublier les emplois directs et indirects qu’il génère. Si la diversification de l’économie reste notre leitmotiv, tenant bien entendu à notre secteur pétrolier appelé à devenir toujours plus inclusif dans le développement économique et social du Congo et si hier nous n’étions que de cueilleurs, aujourd’hui nous devons devenir des transformateurs habiles dans un monde en mutation profonde". 

La  CIEHC-3ème édition permettra aux investisseurs de découvrir les opportunités et les défis liés à la conduite des affaires dans le secteur des hydrocarbures du Congo ; de saisir les opportunités de conclure des d’accords commerciaux.

Tag(s) : #ECONOMIE

Partager cet article

Repost 0