Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

IL faut redorer l'image de l'Ecole agréable comme dans le passé; souligne le Panel des Syndicats des Enseignants METPFQE - MPSA  autour d'une Conférence de presse ce mardi 15 novembre 2016 dans la salle de la FETRASS

Au centre de la rencontre, des questions d'ordre d'intérêt général car la question qu'on se pose actuellement: Que doit faire le chef lorsqu'on a conclu un cahier de charge dont les objectifs ne sont pas atteints. il s'agit donc en réalité d'une dénonciation en vue d'un changement de comportement qui s'impose aux gestionnaires de la chose publique, selon un interview accordé aux organisateurs de ce point de presse, mordus pour la vérité et le bon sens. Il y a a retenir que c'est une situation délicate qui mérite des remèdes urgents selon l'avis personnel d'un membre de ce noyau en l'occurrence le Président Daniel NGAMI étoile montante de l'heure dans ce réservoir des cadres doués dans la philosophie de défendre les couleurs du Ministère.

 

"Ceux sont les masses qui font l'histoire "selon un ancien Leader africain. Ainsi tourner la page d'une histoire devient un goulot d'étranglement qui fait couler de l'encre et de la salive.

Les observateurs de la situation actuelle du Ministère face à ses engagements réitèrent avec vibration l'abondant aux fins d'une dégradation totale d'abord;du patrimoine et du cahier de charge ministériel. Ils s'alarment finalement sur

- La gestion cahotique de l'école congolaise,

- le versement ridicule des gratuités des établissements scolaires relevant du MPSA

- le non payement des rappels de soldes du aux enseignants et ce malgrè les divers accords gouvernement et syndicat des enseignants;

- la relance des dossiers des enseignants égarés sciemment dans le circuit d'approbation depuis 2014.

Difficile à en croire si les solutions attendus peuvent être obtenues à coup de bâton magique ,car à côté de cela revèle aussi à cet effet le micro baladeur:

- l'état déffectueux de quelques établissements scolaires;

- l'indisponibilité surement du bois massif pour la confection des tables bancs, portes et fenêtre des classes abondonnées dans l'hinterland,

- l'absence des latrines hygiéniques et eau potable dans la cour de l'école.

Des questions d'actualité qui méritent d'être évoquer.

CONGO / Montée au crénaud des syndicalistes de L'Enseignement Primaire et Secondaire chargés de l'Alphabétisation.
Tag(s) : #Social

Partager cet article

Repost 0